Cure thermale : sous quelles conditions est-elle prise en charge ?

Publié le : 09 juin 20223 mins de lecture

La cure thermale est souvent prescrite par un médecin pour certaines pathologies. Ce traitement peut être pris en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions. Vous pouvez ainsi toucher un remboursement sur les frais médicaux, mais aussi l’hébergement et le transport. Vous pouvez également percevoir des indemnités journalières.

Conditions relatives à la prise en charge

La prise en charge est uniquement valable si votre médecin traitant vous a prescrit une cure thermale. Vous devez vous rendre dans un établissement agréé par votre compagnie d’assurance. Le choix du centre dépend, par ailleurs, des problèmes de santé du patient. Il peut s’agir d’une affection psychosomatique, digestive ou urinaire. La cure thermale relative est, entre autres, relative à des problèmes de gynécologie, de dermatologie, de phlébologie et de rhumatologie. Il en va de même pour la maladie neurologique ou cardio-artérielle. Le médecin traitant peut également prescrire une cure thermale dans le cadre de troubles des voies respiratoires et du développement chez l’enfant. Concernant les affections des muqueuses buccolinguales, la prescription est faite par un chirurgien-dentiste.

Démarches à suivre pour demander une prise en charge

Vous devez contacter la Sécurité sociale avant le début de la cure thermale. Envoyez une demande de prise en charge avec les documents relatifs. Votre médecin traitant doit fournir un formulaire cerfa n° 11139. Il y indique clairement l’établissement thermal choisi par rapport à l’affection diagnostiquée. Vous devez, entre autres, remplir une déclaration de ressources avec tous les justificatifs nécessaires. Le coût des soins ne doit pas excéder le tarif conventionnel si vous avez opté pour une assurance complémentaire santé solidaire. Quant à la durée de la cure, elle doit être de 18 jours. Si le traitement est interrompu pour raisons médicales, le calcul du remboursement se base sur le prorata.

Les frais pris en charge au cours d’une cure thermale

Le remboursement des soins médicaux est à hauteur de 70 % du tarif conventionnel qu’il s’agisse d’une cure simple ou double orientation. Le taux de 70 % également appliqué sur les pratiques médicales complémentaires. Vous pouvez toucher un remboursement des frais d’hébergement et de transport si vos revenus n’excèdent pas le plafond fixé. Quant au transport, le taux de remboursement est de 65 % du billet aller/retour SNCF en 2e classe. La présentation des justificatifs est obligatoire. Le même taux est valable pour les frais de séjour. Il est calculé par rapport au forfait en vigueur au moment de la prise en charge. Pour les indemnités journalières, elles concernent les patients dont le total des revenus annuels est inférieur au plafond fixé.

Forfait hospitalier : comment être bien remboursé ?
Réforme 100% santé : quels sont les changements ?

Plan du site